Le Tió de Nadal, la bûche de Noël catalane

Le Tió de Nadal, la bûche de Noël catalane

13 décembre 2020 0 Par LFol

Le Tió de Nadal (bûche de Noël) aussi appelé Cagatío (tonton chieur, si si, lisez l’article et vous allez comprendre!) est une ancienne tradition en Catalogne célébrée lors des festivités de Noël.

En vérité Tió est l’abrégé de « tizón », qui signifie « tison« . Mais comme le mot oncle se dit tío (avec l’accent sur le i au lieu du o), un jeu de mots est né.

Bref la tradition du Tió de Nadal consiste à prendre une bûche de bois à laquelle les enfants vont ajouter des pattes à l’avant, un nez, puis des yeux et une bouche pour en faire un personnage rigolo, et sur sa tête la traditionnelle « barretina » catalane rouge (un bonnet) et lui ajouter une couverture pour qu’il n’ait pas froid. On peut aussi en acheter sur les marchés de Noël catalans.

Une famille de Tió de Nadal
source: https://famillebarcelone.com/le-caga-tio-ou-tio-de-nadal-quesako/

Quelques jours avant Noël, les enfants vont lui donner à manger, plus c’est bon, plus le « Tió » sera généreux. Généralement ils lui donnent les restes de leurs assiettes, un bon prétexte pour ne pas finir!

A l’origine, le 25 décembre, entre le repas et la Messe de Noël (Misa del Gallo), les catalans se réunissaient autour du Tió qu’ils frappaient avec un bâton tout en chantant une chanson populaire. Sous la couverture et sous les coups de bâton, le Tió ou Cagatió « chiait » de petits cadeaux: des sucreries, des gaufrettes, du turrón pour les enfants, et même parfois de vrais cadeaux.

A la base le Tió de Nadal était un tronc qui brûlait dans la cheminée de la maison et offrait chaleur et lumière, mais aujourd’hui la tradition est devenue bien plus matérialiste avec en plus les cadeaux.

Voici une des chansons typiques chantée par les catalans.

« Caga caga tió – Chie, bûche
caga torró, avellanes i mató
– Chie turron, noisettes et fromage
si no cagues bé
– Si tu ne chies pas bien
et daré un cop de bastó.
– je vais te donner un coup de bâton
Caga tió ! »
– Chie, bûche!

Et une vidéo authentique:

Et si on importait cette tradition?