Dole, la ville au chat perché

Nous avons profité des deux semaines de vacances de Noël pour partir deux jours et visiter Dole d’abord puis Dijon le lendemain. Il faisait bien froid, mais bien emmitouflés, on a évité la cohue et on en a bien profité pour tout voir. Commençons donc par le commencement: Dole!

Je dois bien admettre que j’ai été positivement surprise par Dole. Dans ma petite tête d’ignorante j’ai toujours imaginé qu’il n’y avait pas grand chose à y voir et qu’on aurait vite fait le tour. En réalité c’est une ville pleine de charme bordée par le Doubs.

Nous avons donc décidé de suivre le parcours du Chat Perché pour être sûrs de ne rien manquer. C’est simple, au sol il y a des plaques en métal avec des chats qu’il suffit de suivre (comme Dijon avec ses chouettes). Pourquoi le Chat Perché? En fait c’est un hommage à Marcel Aymé qui a écrit « Les contes du chat perché » et qui a grandit à Dole. Le circuit mesure environ 4 kilomètres, réalisable en 2h30. Vous pouvez vous procurer un plan gratuitement à l’Office de Tourisme.

Et c’est parti! Dole est une ville en hauteur (perchée!), en suivant les chatons vous aurez l’occasion de voir ses plus beaux monuments. Les ruelles sont pavées ce qui lui procure un certain charme.

 

Attirés par la grande roue trônant juste à côté, nous avons commencé notre tour vers la Collégiale. Elle est tellement grande qu’on la confond souvent avec une cathédrale. Elle date du 16ème siècle.

 

Sur notre route nous avons également vu le fameux Hôtel Dieu qui a l’époque était l’hôpital des pauvres. Depuis 2000 on y trouve la médiathèque, les archives municipales et l’animation du patrimoine.

 

Nous avons terminé notre tour par la maison natale de Louis Pasteur, qui est aujourd’hui un musée où vous pourrez découvrir le savant autrement.

 

Je ne vais pas tout vous montrer, mais je peux vous dire que vous verrez également de beaux jardins, un collège avec une grande arche, des vieux couvents, d’autres musées, et des passages secrets… Il y a de quoi faire!

La ville n’a rien à envier à ses voisines! Évidemment, nous avons acheté comme souvenir, un aimant en forme de … chat!

 

Vous en voulez encore?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.