Colombie: fini la poudre… aux yeux!

Depuis maintenant plus de quinze ans, le gouvernement colombien se montre de plus en plus soucieux de l’image du pays. Mais malheureusement les clichés désormais infondés circulent et font barrage au développement. Alors comment valoriser l’image du pays?

Marca Pais Colombia

San Andrés

En 2004 une stratégie marketing à grande échelle s’est imposée. C’est dans cet objectif que Marca País Colombia a été créée par le gouvernement: elle cherche à donner une image positive du pays à l’étranger. Pour ce faire, sa campagne de promotion « Colombia es respuesta » (La Colombie est la réponse) met en valeur la culture, l’environnement et le tourisme du pays.

Le désert de Tatacoa

Pour promouvoir le pays à l’international, Marca País Colombia a choisi le thème de la passion pour caractériser l’ensemble de la population. « Colombia es Pasión »  est devenu le slogan capable de redonner confiance aux touristes et aux investisseurs étrangers. Le thème de la violence est supprimé pour ne plus faire partie de l’identité colombienne.

« Vive Colombia, viaja por ella »

guatape-peñol (2).jpg
Guatapé

Marca País Colombia renforce un programme touristique lancé en 2001 par l’ex président Alvaro Uribe qui s’appelle : «Vive Colombia, viaja por ella» (Vis la Colombie, voyage à travers elle).

Un des objectifs du gouvernement était de réactiver le tourisme en sécurisant les routes afin de permettre aux Colombiens de circuler plus librement, de visiter leur pays, de le connaître et donc de se l’approprier pour le promouvoir ensuite.

San Agustin

Pour cela le programme organisait des convois touristiques en direction des lieux ayant un intérêt culturel ou récréatif, tels que des foires, festivals, ou carnavals dans toute la Colombie.

 « La Colombie, le seul risque est de vouloir y rester »

Le triangle du café

Suite à ces initiatives, un nouveau portail touristique a été créé, avec le slogan « La Colombie, le seul risque est de vouloir y rester».  Malgré le caractère attractif du pays, les touristes ne pouvaient s’empêcher de poser des questions portant sur les risques possibles si l’on visitait la Colombie. Les responsables de la promotion du pays ont donc converti le risque en opportunité.

Valle del Cocora

Le but de ce slogan est donc de dire que le seul risque est de tomber amoureux de ses paysages, de ses habitants, de sa gastronomie, de ses foires et de ses fêtes, de son artisanat et de ses couleurs et de toutes les expériences que le pays peut offrir à un touriste.

Bogota

La campagne s’est basée sur neuf témoignages d’étrangers qui sont venus en Colombie et qui ont décidé de s’y installer. Des étrangers qui ont transformé le «je ne veux pas aller en Colombie» à «je ne veux pas m’en aller de Colombie». Les potentiels touristes s’identifient à travers eux, et leurs témoignages donnent plus de poids à la promotion puisque la valorisation du pays n’est plus attestée que par les Colombiens eux-mêmes.

Malgré les mesures préventives des ambassades, le nombre de touristes augmente en Colombie. La prise de risque devient une motivation pour certains touristes en quête de sensations fortes. Beaucoup d’étrangers vivant en Colombie défendent ce pays en répondant à des interviews. En voici un exemple dans la vidéo ci-dessous (à partir d’1m45 à 6m50), vous y verrez en plus de Nicolas, des paysages Colombiens.

Grâce à ces témoignages, les touristes potentiels sont rassurés. Ces interviews aident au changement de l’image du pays et développent le tourisme. Pari gagné!

Vous en voulez encore?

2 commentaires sur “2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.