Posadas de Noël et piñatas au Mexique

Posadas de Noël et piñatas au Mexique

15 décembre 2018 0 Par LFol

Au Mexique et dans d’autres pays d’Amérique centrale (Honduras, Guatemala, Salvador, Nicaragua, Costa Rica et Panama), les festivités de Noël commencent le 16 décembre avec les « posadas » (festivités représentant la Nativité); et les enfants adorent frapper les fameuses piñatas.

Les posadas sont un bon exemple du mélange religieux entre les traditions préhispaniques et catholiques des Espagnols. Pour les indigènes toute fête vraiment importante devait durer plusieurs jours. Pour cela, les évangélisateurs ont prolongé la fête de Noël (traditionnellement célébrée la nuit du 24 au 25 décembre) à neuf jours. C’est de cette manière que sont apparues neuf petites festivités qui à la base étaient principalement des festivités religieuses. Actuellement, les posadas ont un caractère plus populaire que religieux, et sont l’occasion de réunir famille et amis avec des chansons, des prières, des petits plats typiques et les piñatas en forme d’étoiles.

Mais les posadas, ça vient de quoi?

Posadas (source: fides.org)

La traduction littérale de « posada » est « auberge« . Cette tradition célèbre le voyage que Joseph et Marie ont fait de Nazareth à Bethléem, là où est né Jésus. Sur leur chemin, ils ont demandé l’hospitalité à de bons samaritains, grâce auxquels ils sont arrivés sains et saufs à Bethléem. Pendant les neuf jours précédant Noël, les Mexicains rejouent le voyage de Joseph et Marie. Les habitants se rendent chez un voisin pour demander l’hospitalité. La tradition veut que le groupe aille dans trois maisons du voisinage, et seule la troisième leur donnera l’hospitalité. Dans chaque maison ils prient et interprètent des chants de Noël.

Et les piñatas, c’est quoi?

La piñata est originaire de Chine, et elle a voyagé jusqu’au Mexique en passant par l’Italie. Au Mexique elle est principalement en forme d’étoile, mais on peut la trouver sous d’autres formes. La traditionnelle possède sept branches qui représentent les sept péchés capitaux (paresse, colère, envie, avarice, luxure, l’orgueil et la gourmandise). Rompre une piñata représente la lutte entre le bien et le mal. Les couleurs vives représentent les tentations. A l’intérieur il y a des fruits et parfois des sucreries, ils matérialisent la grâce de Dieu pour s’être libéré des péchés. Le bâton servant à frapper la piñata symbolise la force de la vertu. C’est une arme pour lutter contre les tentations. La bande sur les yeux représente la foi aveugle.

Pas d’auteur lisible. JEDIKNIGHT1970 supposé (étant donné la revendication de droit d’auteur).

Les piñatas sont suspendues. Les participants, généralement des enfants, ont les yeux bandés. Pour corser le défi, on les fait tourner plusieurs fois sur eux-mêmes. Puis, ayant perdu la notion de l’espace, ceux-ci essaient de briser la piñata avec un bâton sous les encouragements en chanson du public. S’ensuit une pluie de fruits et de sucreries qu’ils s’empressent de ramasser.

Avez-vous déjà essayé de briser une piñata?

Vous en voulez encore?