Colombie vs Hollywood

(article disponible sur See Colombia Travel: lien; je précise que c’est moi qui l’ai écrit)

 

Mexican catVous savez ce que j’aime chez les Colombiens? Qu’ils parlent avec l’accent mexicain et ressemble aux Mexicains. Attendez, quoi? C’est pas vrai, si ? Non, ce ne sont que les Mexicains. Mais d’où vient cette erreur?

 

Il y a de nombreux films qui ne représentent que certains aspects de la Colombie comme son rôle dans le trafic de drogues ou le conflit interne. Certains films font des erreurs, telles que montrer Bogotá ou Medellin comme des villes côtières ou selvatiques, ou en utilisant des acteurs Mexicains ou Cubains dont le physique ou l’accent diffère.

 

En conséquence, quand les gens pensent à la Colombie, leurs perceptions sont souvent influencées puisque les films hollywoodiens leur ont appris à s’attendre à une jungle réelle, ayant comme bruit de fond les coups de feu et les oiseaux, avec une capitale en proie à la criminalité, où les seuls moments que vous passez dehors sont lors d’une course folle en taxi entre l’aéroport et l’hôtel.

 

Les films véhiculent des idées et des images qui restent encrées dans la tête des spectateurs consciemment ou non.  Une quinzaine de films seraient concernés. Ci-dessous voici cinq exemples.

 

 

 

Mr et Mme Smith

Mr and Mrs Smith

Mr et Mme Smith est un film d’action, avec des explosions, des coups de feu, et du sexe.

Les protagonistes, joués par Brad Pitt et Angelina Jolie, sont un couple. Mr Smith est exécuteur pour une organisation secrète et Mme Smith tueuse à gage. Et les scènes ont évidemment lieu à … Bogotá, en Colombie.

 

Dans le script en anglais, les rédacteurs n’ont même pas pris la peine d’écrire le nom du pays correctement, et ont mis Columbia. Cette erreur récurrente vient du fait qu’il existe d’autres références comportant le mot Columbia. On note donc un manque alarmant de recherche. Ce manque est confirmé lorsque l’on voit les scènes tournées à Bogota. On voit par exemple qu’ils ont très chaud, ce qui doit être dû à leur consommation excessive de Tequila (mexicaine) car à Bogota, il fait très frais dû à l’altitude. Et en bruit de fond on entend des bombes.

 

 

 XXX

 

Dans le film XXX, des hommes se retrouvent dans une zone de production de cocaïne, puis sont capturés par un cartel de narcotrafiquants colombiens.

 

 «- On est en Colombie, c’est de la cocaïne mec !»

 

 

 

 

A la poursuite du diamant vert 

 

Ce film nous montre la Colombie en 1984, avec des paysages mexicains. Pourquoi les chercheurs d’Hollywood n’ont-ils pas fait leur travail correctement? Des poules dans l’aéroport de Carthagène, le château de San Felipe dans les montagnes de Cordoue, des singes et des serpents sur les routes, et encore ce fameux accent mexicain…

 

Aurais-je été dupée lors de mon séjour? Les Colombiens ont-ils caché les animaux et pris un accent à chaque fois que j’approchais? Probablement non.

 

 

 Colombiana

Colombiana, the movie

Le film Colombiana raconte l’histoire d’une jeune fille colombienne qui a vu ses parents assassinés quand elle était jeune et décida alors de devenir une tueuse impitoyable, encouragée par sa famille colombienne vivant aux Etats-Unis. Dans ce film la violence apparaît comme un symbole de la Colombie. Tous les personnages sont violents ou du moins en faveur de la violence.

 

Dans le film, Bogotá est une ville tropicale. Comme dit auparavant, elle est en altitude, dans les montagnes, il pleut assez souvent et la température moyenne est de 18 degrés. Bogotá est aussi une ville pleine de gratte-ciel et plus plate aux périphéries. Par ailleurs les acteurs ont un accent mexicain.

 

 

 

 Danger immédiat

Immediate danger

Dans le film Danger Immédiat, une mission de représentation en Colombie est exterminée par les cartels de la drogue. Quand le directeur adjoint du renseignement de la CIA arrive à Bogotá, il est mis en garde contre le danger et l’on voit des explosions.

 

« Agent spécial, comment allez-vous ? C’est votre premier voyage à Bogotá? Ne restons pas immobiles ici, il ne faudrait pas que quelqu’un ne vous tire dessus. »  

Hollywood s’est donc chargé de montrer une réalité en exagérant, mettant en garde toute personne susceptible de vouloir venir. Mais heureusement, je suis là pour vous sauver!

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous en voulez encore?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *