Caracolade, un blog qui rapporte?

Caracolade, un blog qui rapporte?

29 février 2020 0 Par LFol

Avant de créer Caracolade, j’avais d’abord créé des blogs via un site gratuit, car à la base, partant étudier à l’étranger, je voulais simplement partager mes expériences avec mes amis et famille. Mon premier blog était donc gratuit, et parlait de mon stage à Malte, avec un article par jour ou presque, blog très personnel et assez humoristique qui avait beaucoup plu. Je me suis découvert une passion pour l’écriture. Alors quand je suis partie en Angleterre quinze jours en tant qu’accompagnatrice d’adolescents suivant un stage d’anglais, et de nouveau quinze jours à Malte, j’ai également créé un blog. Et un troisième quand j’étais en Colombie.

Avant de partir en Colombie, j’avais quelques appréhensions, alors j’avais fait des recherches et j’étais tombée sur le blog Instinct Voyageur. Son créateur Fabrice Dubesset m’avait complètement rassurée (là je lui fais de la pub gratuite). Il vivait lui-même en Colombie et avait beaucoup voyagé. Il m’a clairement inspirée quand j’ai décidé de créer Caracolade.

En parallèle j’avais découvert qu’il gagnait de l’argent avec son blog, grâce entre autres à des articles sponsorisés et au nombre de visiteurs croissant. Alors quand je suis revenue de Colombie, je me suis dit « Et pourquoi pas moi ? ». Mon objectif n’étais pas d’en vivre complètement, car en vivre demande énormément de temps, et j’avais d’autres projets. Mais je me suis dit après tout, quitte à faire des blogs gratuits, autant les fusionner en un vrai site, et si ça marche tant mieux, si non peu importe, tant que je peux raconter mes aventures. De là est né Caracolade. Mais il y a peu de blogueurs qui vivent de leurs écrits. Et je ne suis pas Fabrice Dubesset, ni Franck de Védrines (qui a réussi en pariant sur la création de sites qui rapportent), car si j’étais Franck de Védrines, je ne serais sûrement pas dans ma situation, mais en train de me la couler douce sur une île paradisiaque.

De plus, à mon retour de Colombie, étant fauchée, j’ai dû trouver un job. Je me suis lancée dans la formation en anglais/espagnol. Et je continuais bien sûr à écrire des articles. Mais je ne voyageais plus, alors j’ai fait travailler ma mémoire et j’ai rédigé des choses sur mes tout premiers voyages, à savoir l’Irlande mais surtout l’Espagne où je suis restée un an et demi avant d’aller à Malte. Comme ça ne suffisait pas, j’ai aussi écrit des articles plus culturels. Et j’ai reçu quelques offres d’articles sponsorisés, que j’ai acceptées, mais ça ne m’a jamais rapporté plus de 200 euros par an (et encore moins maintenant que je ne voyage plus).

Il est difficile d’entretenir un blog voyage quand on ne voyage plus ou presque (et Dieu sait comme le voyage me manque). Donc à chaque fois que je pars en excursion dans le coin, j’écris, mais ce n’est pas si souvent. Pour autant il est certain que, même si le blog me coûte une cinquantaine d’euros par an, je ne l’arrêterai pas. Et tant pis si je ne deviens pas quelqu’un comme Franck de Védrines. Mon objectif principal avec ce blog c’est de partager et d’aider les gens qui se posent des questions sur tel ou tel pays.

Cet été j’ai prévu de partir cinq jours à Grenoble, un article sera forcément créé. Et un jour c’est sûr, je repartirai à l’étranger, et j’écrirai de nouveaux articles plus exotiques. En attendant j’ai un métier de formatrice très prenant, qui me demande beaucoup d’imagination pour satisfaire tous les publics et par conséquent beaucoup de temps. J’ai beaucoup d’idées d’articles, mais je n’ai pas toujours le temps. Mon site n’est désormais plus prioritaire, mais il existera toujours, et si vous voulez le partager avec vos contacts, alors n’hésitez pas! Car c’est grâce à vos partages que je gagne en visibilité, et que je reçois des offres d’articles sponsorisés. Alors merci à tous ceux qui l’ont fait, et à ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux. Caracolade is not dead !

Vous en voulez encore?